Actions locales

Depuis quelques années, la COFAEC a initié des actions locales, au service de l’enseignement catholique :

Action en Casamance, Sénégal

En 2014, après avoir consulté Mgr Gérard Defois, alors assistant ecclésiastique de la COFAEC, nous sommes rentrés en contact avec le Père Camille Gomis, Curé de Bignona, une ville de Casamance, la région méridionale du Sénégal, et président-fondateur de l’ONG Génération Non Violente. Face au chômage très important des jeunes de Casamance, le P. Gomis a le projet d’ouvrir à Bignona un établissement scolaire professionnel dans le bois, qui est l’une des ressources principales de cette région.

Ce projet est soutenu par la Fédération sénégalaise des anciens élèves de l’enseignement catholique.

Une délégation de la COFAEC s’est rendue sur place du 13 au 21 mai 2016. Le compte-rendu détaillé de cette visite peut être demandé par mail à la COFAEC.

Depuis cette date, le P. Gomis poursuit les études nécessaires à l’approfondissement de ce projet et sa réalisation. Nous suivons de près ces avancements et avons pris divers contacts avec des organismes français et européens qui pourraient soutenir ce projet.

©COFAEC

Dans l’archidiocèse de Bangui (République centrafricaine)

En 2018, nous avons été contactés par Mathieu Toulougoussou, centrafricain habitant en France et l’un des représentants de l’ONG Pax Romana auprès du Conseil de l’Europe.

Celui-ci était sollicité par l’enseignement catholique de l’archidiocèse de Bangui pour intervenir auprès de chacun des établissements scolaires catholiques pour aider à formuler leur « projet d’établissement », comme cela existe dans l’enseignement catholique en France. Nous avons financé deux missions de Mathieu Toulougoussou à Bangui ; le Cardinal archevêque de Bangui a bien voulu nous en remercier.

©COFAEC

Action au Liban 

 

En raison des liens historiques entre la France et le Liban, tant l’enseignement catholique que les responsables des anciens élèves ont eu de nombreux échanges entre les deux pays depuis longtemps.

La dégradation rapide de la situation économique et financière ces dernières années nous ont amenés à développer fortement ces liens, et tout particulièrement depuis l’appel à l’aide du Secrétaire général de l’enseignement catholique du Liban en mai 2020. L’interview, ci-jointe, du président de la COFAEC, parue le 21 octobre dans le quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour, détaille un certain nombre d’actions en cours.